Le Blenheim XD-E Serial L8756, un des survivants de l'aventure française, qui rejoindra la Grande-Bretagne.

Le Bristol Blenheim

Le Blenheim est le résultat d'une requête de Lord Rothermere à Bristol pour un avion de transport pour six personnes, devant être le plus rapide et le plus silencieux. Bristol fabriqua le Type 142 qui volait à 80 Km/h de plus que le plus rapide des chasseurs britanniques de l'époque, le Hawker Fury.

Volant pour la première fois le 12 avril 1935, il allait connaître un développement rapide et devenir le Bristol Blenheim MK I à la demande du ministère de l'air britannique qui le convertit d'avion de transport à bombardier léger et commanda tout de suite 150 exemplaires d'une version bombardier de l'avion. La RAF recherchait effectivement un bombardier à grande vitesse susceptible de remplacer le Hind.

A la vielle de la Seconde Guerre Mondiale, le Blenheim fut modifié. Son autonomie fut allongée grâce à des réservoirs plus grands, son nouveau train d'atterrissage renforcé autorisa une masse maximale plus élevée et le nez fut modifié. Cette nouvelle version fut initialement appelée Bolingbroke, mais finalement elle reçu la désignation Blenheim Mk. IV, elle entra en service en mars 1939. La version précédente, Mk.I, qui comptait 1.134 exemplaires dans la RAF fut en grande partie transformée à ce standard avant l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne. Quelques exemplaires furent cependant transformés en Mk.IF et équipés d'un radar pour l'interception de nuit, devenant ainsi les premiers avions à être équipé de radar.

 

Au moment de la crise de Munich en 1938, il équipait 16 escadrilles de la R.A.F. au déclenchement des hostilités en 1939. Le Blenheim allait marquer les débuts de la deuxième guerre mondiale par des faits d'armes importants. En effet, il sera le premier, en septembre 1939, à survoler le territoire allemand et à photographier la flotte à Wilhemshaven. Il sera aussi le premier, quelques jours plus tard à réaliser une mission de bombardement offensif avec les escadrilles 107 et 110.

Le Blenheim, bombardier moyen triplace, constitua l'épine dorsale des formations de bombardement de la RAF jusqu'en 1942. Encore une fois, il sera le premier à couler un U-boat le 11 mars 1940. Mais petit à petit, l'avion montra ses limites et ne fut engagé que sur les fronts de Grèce, d'Afrique du Nord et d'Orient jusqu'à la fin 1943. Il terminera sa carrière en 1942 étant remplacé par des avions plus performants. Seul ombre à son tableau, ce fut l'avion qui perdit le plus d'équipages, plus que tout autre modèle de la R.A.F. Il fut produit à 3.286 exemplaires dans sa version Mk. IV.

Source :

Avions légendaires :

http://www.avionslegendaires.net/fiche.php?id=blenheim&numpage=2#historique


Le 139 SQN

Le personnel du 139 SQN photographié à Wyton peu avant son départ pour la France.

Source : livre de Bill GUNSTON: bombardiers de la guerre mondiale 1939/45.

Une formation de Blenheim du 139 Sqn en vol sur la France au début 1940

Le Blenheim XD-M Serial inconnu, abandonné à Plivot au soir du 15 Mai. On remarque le thin flash apposé sur la dérive.

Point d'atterrissage du Blenheim de De Souza, il a cherché à se poser dans un champ.

Tombes de l'équipage dans le cimetière de Floing

Sources :
Profile 218 Bristol Blenheim Mk.IV James D. OUGHTON
Bristol BLENHEIM Chaz BOWYER Ian ALLAN Ltd 1984
The Bristol BLENHEIM A complete History Graham WARNER Crécy Publishing 2002

http://www.rafupwood.co.uk/139lossesin1944.htm
http://www.raf.mod.uk/history/139squadron.cfm
http://www.rafbombercommand.com/timeline/index.html


Le 82 SQN


A visiter absolument : Musée de l'histoire du terrain d'aviation de VRAUX
28, rue basse 51150 VRAUX
Tél: 03-26-66-12-10
http://www.amrvraux.com

 

le cockpit d'un Bristol Blenheim :

  

 

 

François Iung, fils aîné de la fille Anne, de René Munier.
francois1.iung@orange.fr